L'inespérée

16 mars 2021

...

Bon eh bien je crois que la chance que j'aurais éventuellement de me trouver à nouveau un jour dans les bras d'une femme se rapproche définitivement du néant.

Ou alors si, il faudrait qu'il y ait une catastrophe nucléaire, une guerre mondiale ou je ne sais quoi de ce genre, que je me retrouve parmi les cinq ou six survivants, qu'il y ait au moins une survivante (qui me plaise un peu, pas trop bête ni trop moche, je suis un sentimental quand même), et qu'il lui vienne l'envie de repeupler la planète.

Mais avec la chance que j'ai vous allez voir que ça ne va jamais arriver...

Posté par laurent_007 à 03:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 avril 2020

Emeline

Au dernier réveillon de Noël, ma tante a soudain reçu un texto pendant le repas, puis elle nous a expliqué ; il s'agissait d'une certaine Emeline, une jeune femme qu'elle connaît depuis quelques années, et qui semble beaucoup l'apprécier, au point de lui souhaiter directement un joyeux Noël en tout cas.

Etant ancienne directrice d'école et institutrice à la retraite, ma tante fait parfois de l'aide aux devoirs et de l'accompagnement, pour des voyages scolaires, et donc elle avait rencontré cette institutrice par ce biais, nous raconte t-elle. Une institutrice dans une école à Déville, Maromme ou Notre-Dame de Bondeville, je ne me souviens plus, de mon âge environ, la petite quarantaine, et célibataire. "Ah, ce serait parfait pour Laurent", s'exclame ma mère. Et ma tante de continuer "oui, en plus on ne comprend pas avec Gérard, elle est très belle, si elle était laide je pourrais comprendre qu'elle soit célibataire, mais là pas du tout. Une fois on l'a croisée dans un bar, elle était assise toute seule dans un coin. Gérard m'a dit "oh c'est Emeline", je ne voulais pas le croire, comment peuvent-ils laisser une telle femme seule ainsi ? Une autre fois, lors d'un voyage scolaire à Paris, elle s'était assise près de moi dans le car et m'avait un peu raconté : elle ne voit pas ses parents, elle se sent seule, elle n'a que son travail, les enfants de l'école, même si elle aimerait en avoir elle-même, et les hommes la draguent, mais ça ne va jamais très loin, elle est sans doute difficile, ou souvent déçue". La conversation en était là, sur cette interrogation, puis elle s'était noyée dans la soirée.

Mais au fond de moi je ne pensais qu'à cette nouvelle inconnue. Encore une nouvelle jeune femme qui ne voudrait pas de moi, quel délice... J'ai trouvé étrange que ma tante, qui me sait romantique et célibataire depuis des années, ne m'en aie jamais parlé auparavant. Ne serait-ce que pour sympathiser, discuter de choses et d'autres, il va de soi que je n'augure de rien dans aucun sens, je ne la connais pas, je ne l'ai jamais vue, mais bon, je suis d'un naturel simple et abordable, ouvert à toutes discussions, avec ma tante nous avons d'ailleurs les mêmes centres d'intérêt, en premier lieu l'art, nous discutons des heures ensemble de ce qui fait notre amour en commun de nombre de choses que nous nous sommes fait découvrir depuis des années, bref, je pense qu'en plus de m'apprécier elle aurait pu faire le lien avec cette jeune personne. Mais non.

Du coup, lorsque je recevais des nouvelles de ma tante par textos le lendemain pour me dire qu'elle avait beaucoup aimé le disque de Dessay chantant Nougaro que je lui avais offert, je lui glissais un petit "n'oublie pas de souhaiter un joyeux Noël à Emeline de ma part". Ou la semaine suivante, pour la nouvelle année, "n'oublie pas de lui souhaiter une bonne année de ma part, en lui joignant mon numéro de téléphone", mais je n'obtenais comme réponse qu'un "hi hi, ton message m'a bien fait rire". Mais je lui répondais très franchement "c'est dommage que tu n'aies pas donné mon numéro à Emeline, si elle est seule comme moi pour la nouvelle année, nous aurions pu passer la soirée ensemble" mais comme réponse j'avais encore droit à un message qui me prenait particulièrement pour un abruti "ton message m'a bien fait rire. J'imagine que tu n'as pas passé la soirée aussi seul que tu le dis". Ah... bon... ah mais oui, c'est vrai, j'étais avec mes chats. Bon, très agacé, je décidais de ne plus lui en parler.

Ma mère, elle aussi un peu étonné que sa soeur n'ait pas fait le lien et cherché à nous présenter l'un à l'autre, me dit souvent qu'elle va lui en parler. Mais elle oublie à chaque fois. Je me doute que ma tante y a pensé mais qu'elle préfère ne pas me présenter à sa jeune amie. Je suis un peu un boulet, j'en suis bien conscient, je ne suis pas un cadeau pour une femme, mais bon, comme je l'ai dit plus haut, il n'aurait très bien pu s'agir que d'une simple amitié. Mais il semble qu'il n'en sera jamais rien et que je ne croiserai jamais la route de cette Emeline.

Dernièrement, j'ai répondu au texto de ma tante qui me souhaitait mon anniversaire en concluant "n'oublie pas la bise à Emeline de ma part, je dois lui manquer depuis tout ce temps..."

Mais l'acharnement à m'éconduire bien comme un débile semble tenir bon. Ce n'est pas grave, cette fille est bien mieux sans me connaître.

Posté par laurent_007 à 01:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2020

Midlife Crisis : petit bilan pour mes 45 ans

Pour les ceux et ceusses qui voudraient s'enquérir de mes nouvelles sentimentales après ce long silence, je vous rassure, il n'y a aucun changement.

Calme plat depuis 12 ans.

Encéphalogramme plat.

Oh mon coeur a bien tenté de vibrer par une ou deux fois, par inadvertance, sans jamais trop y croire d'ailleurs, mais pas le moindre écho, la plus petite esquisse de résonance en retour.

Voila.

La vie est belle, paraît-il...

Posté par laurent_007 à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2015

Kali et les 40 Voleuses

Je m'étais toujours dit que pour mes 40 ans je ferais une fête avec toutes les filles que j'ai aimées. Celles dont j'ai parlé sur ce blog, et celles dont je n'ai pas parlé ( oui parce que je me suis arrêté à un moment ). Les filles de l'école, du collège, du lycée, des vacances, les amourettes, celles que j'ai aimées passionnément, mais tout seul dans mon coin évidemment, et les quatre avec lesquelles j'ai vécu une "vraie" histoire.

Mais finalement j'ai fait une soirée avec des amis, ceux qui veulent bien faire partie de ma vie.

J'aurais dû demander qu'ils apportent chacun une amie célibataire, parce que curieusement personne n'y a pensé.

Posté par laurent_007 à 01:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2014

Femme aux mains entrelacées

14_09_22_Femme_mains_entrelac_es_001

Posté par laurent_007 à 01:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 septembre 2014

Femme qui lit assise

14_09_22_Femme_qui_lit_adoss_e_arbre_001

Posté par laurent_007 à 20:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2014

Femme qui lit allongée

14_09_22_Femme_qui_lit_001

Posté par laurent_007 à 01:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 septembre 2014

Femme dans duvet

14_09_20_Femme_assise_dans_duvet_001

Posté par laurent_007 à 00:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2014

Femme penchée

14_09_20_Femme_pench_e_001

Posté par laurent_007 à 00:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2014

Femme sur la plage

14_09_19_Femme_plage_2_001

Posté par laurent_007 à 04:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]