C'est trop bien d'être tout seul.
De vivre seul, et de ne jamais faire aucune rencontre.
D'ailleurs, comment le pourrais-je ? Dans mon cas, c'est plutôt complexe.
"Oui, on peut se rencontrer, mais bon, faut que tu viennes chez moi parce que je ne peux pas sortir, euh, comment dire... j'ai peur du monde extérieur, et encore plus de moi-même"

Donc, pas besoin de me torturer en croyant pouvoir rencontrer la femme de ma vie, qui de toute façon s'enfuirait derechef.
Pas besoin de me retrouver totalement mal à l'aise et paralysé face à une jolie fille innocente qui aurait le malheur de me plaire.
Pas besoin de tenter de vaincre et dépasser ma timidité pour espérer découvrir l'Autre.
Pas besoin de tenter de jouer le jeu de la séduction en me montrant tel que je ne suis pas.
Pas besoin de tenter d'expliquer qui je suis, pourquoi je suis comme ça et pas autrement.

Pas besoin de rajouter la honte de l'hypocrisie à l'âpreté de l'échec.
Pas besoin d'expliquer pourquoi je n'ai jamais travaillé et ne travaillerai jamais.
Pas besoin de croire qu'une inconnue pourrait ressentir des sentiments précieux à mon égard.
Pas besoin d'essayer de construire une relation qui ne dépasserait pas sa première déception.
Pas besoin de me retrouver encore plus malheureux après y avoir cru pour deux.
Pas besoin d'espérer qu'une fille existe quelque part pour moi, puisque je ne la croiserai jamais.
Pas besoin de perdre mon temps à espérer, et de faire perdre le sien à une éventuelle demoiselle.

Non, je suis bien tout seul. Je peux faire ce que je veux. Je peux continuer ma vie de gamin.
Pas besoin de vivre pour quelqu'un d'autre, pour la pensée magnifique d'une personne nouvelle.
Pas besoin de tout chambouler dans mon petit quotidien sans intérêt pour l'attrait d'une femme.
Pas besoin qu'une malheureuse inconnue subisse mes misérables petits sentiments amoureux.
Pas besoin de croire que je pourrais partager quoi que ce soit avec qui que ce soit.
Non, il y a bien des hommes qui peuvent apporter mieux que je ne saurais le faire à des femmes que je ne mérite pas.

Et d'ailleurs, pour quoi faire ? Je suis bien tout seul.
Aucun risque, aucun danger. Très peu de déceptions.
Au pire, je peux me sentir un peu seul et inutile.
Mais au moins j'évite d'avoir à souffrir d'un manque d'amour, d'une présence absente, d'une rupture, ou de faire souffrir à l'insu de mon plein gré.
Et puis il semble bien qu'il y ait un problème qui provienne de moi, puisqu'après m'avoir ignoré, elles se sont mises à me quitter.

Je ne dois pas être fait pour aimer. A force de me croire doué pour tout, j'ai dû me tromper là-dessus aussi.
Je peux donc continuer bien tranquillement d'écouter mes musiques d'ado attardé à longueur de journées et regarder tous mes vieux films à longueur de nuits.
Je peux continuer à dépérir peinard.
Pas besoin de plante verte pour y assister.
De toute façon il n'y a pas assez de lumière pour deux chez moi.